Le Reiki serait une pratique diabolique (magie noire, parasitage systématique par des entités, etc.)…

C’est tellement navrant que l’on n’a même pas envie d’en parler, mais puisque “l’argument” nous a été encore récemment asséné par une personne qui avait parlé du Reiki à son magnétiseur (et en était ressortie terrorisée), et une autre que sa sœur très catholique avait effrayé (et était ressortie pleine de culpabilité, parce qu’elle aurait pu avoir fait quelque chose de mal), nous clarifierons quand même brièvement certains points.

Bien des accusations formulées ici sont clairement le fait de personnes qui ne connaissent pas vraiment le Reiki ou ont en entendu parler par ouï-dires ou livres interposés, ce qui ne permet guère de se faire son propre avis. L’objet des ces accusations est d’effrayer et de culpabiliser pour dissuader de pratiquer le Reiki, en le faisant passer pour dangereux, mais pour un danger sournois et invisible (comprendre un danger invérifiable sérieusement, que ce soit de façon objective ou subjective).

Si certains dangers sont bien des réalités usuelles d’un certain nombre de pratiques énergétiques, elles ne concernent normalement pas le Reiki quand il est pratiqué correctement, notamment en ce qui concerne l’hygiène énergétique et spirituelle (mais c’est là que l’on trouve le plus grand nombre de “fautes de débutant”). D’autres dangers sont très hypothétiques (théoriquement possibles, comme le fait de se retrouver possédé par une entité dans une église), mais ne ressortissent pas d’une pratique normale du Reiki et encore moins d’une pratique usuelle du Reiki, contrairement aux dires de ceux qui l’accusent sans ambages. Il est malheureusement utile ici de se souvenir du proverbe qui dit : “qui veut tuer son chien l’accuse de la rage“, qui n’est rien d’autre que la version animalière du procès en sorcellerie où rien, sauf notre propre mort, n’a de chance de pouvoir nous innocenter… à titre posthume !

Les paragraphes suivants (sous formes de questions) montrent ce qu’il ne faut pas faire en Reiki, mais dont on l’accuse régulièrement pour lui nuire cependant. Voici quelques unes des affirmations entendues plusieurs fois sur le sujet et qui nous ont fait bondir. Nous répondons donc avec un ton gentiment narquois, mais bienveillant, tout en pointant vers la direction correcte en Reiki Usui.

Vous utilisez surtout votre propre énergie… ?

Si vous le faites, c’est qu’il s’agit d’une forme peu évoluée de magnétisme : vous vous fatiguez de plus en plus à mesure que vous dépensez votre énergie et votre vie. En Reiki, ce n’est pas du tout ce que l’on souhaite faire (on recommande surtout de ne pas le faire), car on canalise l’énergie spirituelle du Ciel…

  • Si vous n’utilisez pas votre propre énergie, c’est que vous utilisez de l’énergie occulte en provenance de l’astral” : comment ça, il n’y a pas plus haut que l’astral chez vous ? Vous n’avez jamais réussi à vous connecter à plus haut qu’à votre plan mental intellectuel ? Au contraire, le Reiki vous aidera graduellement à ouvrir votre Cœur et votre Esprit. Si l’énergie divine est “cachée” et non perçu par le commun des occidentaux, n’est-elle pas alors légitimement qualifiable… d’occulte ? Pourtant je doute que l’énergie spirituelle céleste (blanche et lumineuse) soit ce que les gens comprennent quand on parle ” d’énergie occulte ” (noir et sombre).
  • L’énergie canalisée, c’est mal” : donc ce qui vient du Ciel, de Dieu, etc. c’est mal… Ah et vous, “vous venez du Ciel” et “parlez avec des Archanges” ou encore vous “communi(qu)ez avec un ou plusieurs Saints” ? Vous ne canalisez pas de l’énergie mais des entités… On ne fait pas cela en Reiki où l’on cherche à se connecter au plus haut des Cieux.
  • Seule mon énergie personnelle est bonne” : seulement parce que c’est la vôtre ? Vous n’auriez pas un peu un gros Ego, non ? Vous avez réellement cultivé votre énergie spirituellement pour la débarrasser de ses scories de bases, telles que toutes vos émotions négatives ? Comment ça, “non” ? Les 5 préceptes du Reiki et l’auto-traitement sont-là pour vous y aider.
  • Le vampirisme est un sujet qu’il ne vaut mieux pas aborder parce qu’il est… complexe” : vous voulez dire… “gênant” ? Quand on a besoin de se régénérer parce que l’on a trop dépensé, il faudra bien prendre l’énergie/argent quelque part… Si cela se fait en magnétisme, pas en Reiki : c’est le Ciel qui se donne avec Amour.
  • Les pratiquants de Reiki se chopent toutes les merdes des personnes à qui ils font des soins” : si par hasard vous donnez votre propre énergie au lieu de vous mettre dans l’état de Cœur et de connexion avec le Ciel qui est typique du Reiki authentique, vous créer un trou énergétique… dans lequel vous risquez de recevoir l’énergie trouble de la personne qui reçoit ce soin magnétique (“la Nature a horreur du vide…“), ce qui peut effectivement, dans certains cas, mener sur le long terme à des cancers. Ceci n’est pas vraiment possible en Reiki authentique. Comment savez-vous que les personnes en questions se sont chopé ces merdes ? En êtes-vous sûr ? Avez-vous des statistiques fiables ou réagissez-vous juste sur la base d’un faible échantillon statistique, surtout quand vous dites que tous les Maîtres Reiki que vous connaissez ont des maladies graves ? Les avaient-ils avant leur pratique du Reiki (ce qui les a souvent poussé à y venir) ou bien les ont-ils réellement développées après ?

Les principaux problèmes imputés au Reiki relèvent généralement d’une pratique incorrecte et non du Reiki lui-même.

Vous êtes juste paresseux spirituellement…

La technique Reiki est “trop simple, trop facile, trop rapide, trop accessible “… et donc suspect, “parce que vous devez souffrir” ! Si éviter la complexité inutile au développement spirituel n’est pas pas un mal, penser que le chemin spirituel sera simple, facile et rapide est une erreur de jeunesse que l’expérience vous fera bientôt passer. Ce n’est pas parce que la technique est simple que le chemin est simple.

  • La bonne volonté suffit en Reiki, il n’y a pas besoin de faire de travail sur soi” : c’est peut-être la pire des affirmations qu’il nous a été donné de lire puisque le Reiki est une voie spirituelle, ce qui suppose de souhaiter évoluer et de changer en mieux, ne serait-ce qu’en se débarrassant doucement et progressivement (si la souffrance est sans doute inévitable avec la croissance spirituelle, tout le monde ne souhaite pas être directement crucifié…). Grâce à la pratique du Reiki, vous aller pouvoir commencer à transmuter ces énergies négatives que nous avons le plus souvent nous-même crées au travers d’émotions durables comme la peur, la colère, la tristesse, le ressassement, etc. S’il y a bonne volonté, elle se traduit par la régularité qui permet un approfondissement de la pratique : le Japon aime les techniques simples qui permettent toutefois de faire des choses profondes, si l’on s’en donne la peine. Oui, le Reiki demande des efforts et de l’investissement, d’accepter de changer en mieux et de faire réellement ce qu’il faut pour, c’est le principe de toute voie spirituelle…
  • Le Reiki, c’est une initiation magique qui vous soumet à un égrégore en échanges de pouvoirs” : alors oui, le Reiki est bien une initiation (et non une formation…), mais qui n’a rien de magique : on met sur la voie spirituelle, mais c’est à vous de continuer à faire les pas qui permettent de cheminer. L’initiation est une mise en route, pas le fait de conférer des “pouvoirs magiques rapides, faciles et définitifs” grâce au moindre égrégore (principe de la basse magie), contrairement à ce que certains laissent entendre.

Quiconque pratique le Reiki sait bien que cette voie est douce mais longue. C’est la constance dans l’effort et l’amélioration de son Cœur qui produit le développement spirituel.

Ne sentez donc vous pas toutes ces entités qui sifflent sur vos têtes… ?

Peut-être que vous non, mais d’autres le peuvent… et du coup ils vous donnent plein de “bons conseils” pour diriger votre vie, vers eux et durablement (attention, risque de dérive sectaire). Que savez-vous réellement de ces entités dont on vous assène qu’elles vous ont parasité ? Si vous n’avez aucun symptôme (teint gris, fatigue, idées pas claires, champ de pensée réduit et/ou obsessionnel, etc.), il est possible que vous ne soyez pas victime d’une entité… mais d’un effet nocébo (où la personne “est susceptible de recréer, par suggestion, les effets indésirables dont il a pu entendre parler auprès de ses amis ou dans les médias“) ! Quelques éléments qui devraient vous mettre la puce à l’oreille :

  • La personne vous dit que vous avez des entités (parasitage)… “parce que d’autres entités le lui ont dit” : bref, ses entités à elle sont les bonnes, pas les vôtres, pas de bol… mais c’est elle qui le dit ! Merci les “Maîtres ascensionnés”, “Anges des différents plans”, “Saint-Thomas ou Tata Rolande”, etc. dont on n’a jamais parlé en Reiki Usui. Et si cette personne qui vous a diagnostiquée comme “parasitée par des entités” était justement elle-même… parasitée par des entités, ce qui est le risque de base du médium ? À la Coluche : “que si le mec t’avait pas dit, tu t’en serais jamais aperçu tout seul. Je me marre…
  • Le Reiki n’est qu'”une arnaque spirituelle” parce que “notre observation clinique, lors des séances thérapeutiques ritualisées, nous a mis en présence constamment de la présence d’entités spirituelles maléfiques investissant peu ou prou ces personnes” : on est dans une variante du point précédent où un médecin catholique pose un diagnostique… chamanique (utilisation ritualisée de plantes psychoactives), “procédés, très précis et rigoureux, permettent de mettre en évidence le « statut énergétique » du patient et détecter éventuellement des infestations spirituelles“. Moi qui croyait que l’enseignement de l’Église catholique interdisait tout commerce avec les esprits (le serpent noir de l’Ayahuasca en l’occurrence), tout comme l’utilisation de plantes psychoactives venant justement altérer l’énergie de la personne : un tel manque de cohérence et d’honnêteté intellectuelle mériterait, ne serait-ce que pour cela, une confession en bonne et due forme… C’est sûr qu’en postulant dès le début que le Reiki est démoniaque et que la seule voie spirituellement acceptable est le catholicisme, on voit mal comment le raisonnement pourrait déboucher sur une autre conclusion (principe du procès en sorcellerie).
  • Le Reiki est une pratique de channeling“: et bien non ! Le channeling consiste à canaliser des entités, qui parlent ou influencent psychiquement celui ou celle avec qui elles rentrent en contact, etc. Rien de tout ça en Reiki Usui où l’on se connecte au Ciel et où on le laisse agir à travers nous, sans intention. Du coup, certains critiquent le Reiki (que manifestement ils ne connaissent pas) en disant que l’on s’assujettit à “des entités vagues” (sic), telles que l’Amour Inconditionnel. C’est pourtant un état de Cœur assez précis, non ? Même s’il n’est pas donné d’avance, j’en conviens, mais la pratique du Reiki est justement là pour nous aider à aller dans cette direction. Cette direction pointe-t-elle ailleurs que vers le Ciel ? Évidemment non. Et au fait, Dieu ? Ce ne serait pas justement qu’une autre entité vague dans ce cas ? Rhétorique partisane, quand tu nous tiens… Et, non de non, le Reiki ne rend pas médium ou ça n’est plus du tout du Reiki !
  • La pratique est insidieuse et subtile” (comprendre “invisible”, mais du coup, selon Saint-Thomas, on ne devrait pas y croire puisqu’on ne la voit pas…) : elle met “des années avant de causer des problèmes graves” et “vous allez avoir plein de défauts d’incarnation” ; bref, vous ne pouvez pas voir qu’il y a un problème, seulement le croire… Il est tellement sympa de vous avoir prévenu de ce risque invisible que vous ignoriez complètement, non ? Surtout que le risque n’est pas très important : vous allez avoir une vie complètement pourrie, maintenant et pour toutes les suivantes, si vous croyez à la réincarnation… C’est sûr que l’on a envie d’acheter tout de suite ! Ici on joue tout simplement sur vos peurs pour vous manipuler, là où le Reiki prône l’Amour Inconditionnel et l’Autonomie, ce qui commence par se libérer de ses peurs et autres chaînes…
  • Si vous faites des pratiques magiques, les pouvoirs utilisés viennent forcément d’entités…” : mais quel rapport avec le Reiki ? C’est sûr que si on pose dès le départ (sans pouvoir le démontrer d’ailleurs) que le Reiki est “une pratique occulte banalisée“, on est sûr que notre procès en sorcellerie sera équitable… L’occulte n’intéresse pas le Reiki Usui, alors que la Spiritualité est à sa base. Il est fort dommage que certains aient oublié cela pour n’en garder qu’un ensemble de techniques. Bon, si la Vierge Marie ou un Saint vous apparaît, c’est une entité et donc mieux vaut ne pas l’écouter au risque de faire des choses “pas très catholiques” ? Ah oui et tous les esprits sont “malins”… le vôtre y compris ?

Donc, oui, on peut être parasité par des entités, tout comme il vous arrive de vous faire piquer par des moustiques. Mais à moins que ce ne soient des entités réellement démoniaques (de “très gros moustiques tigres“), ça ne sera pas la fin du monde (même en cas d’entité démoniaque…) et le Reiki Usui permet de les décrocher naturellement : lentement et sûrement. Pourquoi ? Parce qu’elles se nourrissent de nos émotions négatives pour perdurer dans leurs basses vibrations et qu’élever suffisamment nos vibrations en se tournant vers l’Amour et la Lumière fait de nous des cibles… repoussantes. C’est la raison pour laquelle une pratique sincère et authentique du Reiki ne peut pas mener au parasitage par des entités.

Comprenez-vous (vraiment) les symboles… ?

Utiliser des outils qui vous dépassent peut nuire à votre santé… mentale. L’avantage, c’est que si vous ne les activez pas, ils ne risquent pas de faire grand chose… donc ils ne feront ni de bien, ni de mal, tel un dessin inerte.

  • Il y a de gros problèmes avec la symbolique” : mais vous la connaissez vraiment la symbolique Reiki ou bien c’est juste un problème allégué… ? Ah, vous préférez “l’hypnose régressive quantique” parce que c’est tellement plus clair et que c’est franchement moins récent que le Reiki Usui, qui commence en 1922 ?
  • Les symboles Reiki sont sataniques” (magie noire et procès en sorcellerie), “incomplets” (ah mais ils marchent quand même alors ?), “ouvrent la porte à la possession par n’importe quelle entité” : c’est le coup du pass universel… vous pensez vraiment que de telles choses existent ? Si vous connaissiez réellement les symboles Reiki, vous sauriez que c’est impossible. D’ailleurs l’argument vient souvent de personnes qui ne connaissent pas le Reiki, mais qui connaissent la magie, pas toujours très blanche… D’ailleurs qui vous a donné toutes ces connaissances de magie très foncée ?
  • Les symboles Reiki sont des signes et invocations pour les entités/esprits collaborant avec les praticiens du Reiki” : si vous ne connaissiez ne serait-ce que le premier symbole et son fonctionnement, vous sauriez que cette affirmation péremptoire est mensongère. Il est vrai que ce n’est pas le pratiquant de Reiki qui guérit mais le Ciel, bien sûr vous pouvez toujours considérer que le Ciel ou Dieu est une “entité”, mais vous ratez sans doute quelques aspects. D’ailleurs, que penser du signe de croix ? C’est bien faire appel à une entité du point de vue de cette pensée qui se présente souvent comme “très catholique”, non ? Pourtant un catholique, ou qui que ce soit cheminant spirituellement, n’est pas censé mentir. Personne n’a le monopole du Cœur… Dans sa grande bonté, Dieu accorde ses grâces même aux non catholiques et à ceux qui ne font pas partie du peuple “élu” ! Finalement, c’est peut-être bien ça l’exemple à suivre d’un cœur bon. Citons d’ailleurs Saint-Augustin : “ces prédictions ou opérations merveilleuses, empreintes d’une force supérieure, si elle ne se rattache pas au culte du vrai Dieu, dont l’amour est le seul bien et la seule béatitude, ne sont qu’illusions des malins esprits, pièges et séductions que la véritable piété doit conjurer“. Des paroles qui peuvent tout autant s’interpréter de façon ouverte (œcuménisme : toutes les religions mènent à Dieu) qu’étroite (intégrisme égoïste : seule ma religion permet mon salut). On comparera le passage de Saint-Augustin avec la déclaration suivante de Koyama sensei (6ème présidente de la Gakkai) : “Even the Enlightened ones like Buddha or Jesus understood that themselves were but a small part of a greater divine presence. This divine presence is Reiki. Please don’t misunderstand Reiki as a healing method for physical ailments. The basis of Reiki is love and we have to work upon this daily with all of our heart” (PETTER, 2012, p. 92-93, This is Reiki). Par ailleurs, l’une des plus fidèles amies de Takata (par qui le Reiki est venu en occident) se rappelle (Brown, 1992, p. 95) : “REIKI IS UNCONDITIONAL LOVE and one offered from one person to another, healing can occur. Takata taught us to invoke the Reiki energy, to pay attention and give a good treatment, then RELEASE IT TO GOD. Leave it to God HOW healing will come about. In other words, don’t tell God how to run his business“. Sauf donc à dire que Dieu est une entité, cet argument sur les symboles n’est décidément pas très catholique…
    • La meilleure qu’il nous ait été donné de lire dans cet vaine : “Certains témoignages signalent des noms précis comme les suivants : Dai-ko-myo, démon principal, souverain du Reiki“. Quand on sait que littéralement Dai-ko-myo signifie la Grande Lumière et que l’on veut en faire un “démon principal”, c’est quand même énorme ; au fond toujours la même diabolisation infondée et procès en sorcellerie sur la base de choses (simples) que des gens extérieurs ne prennent même pas la peine d’essayer de vaguement comprendre, mais se permettent d’avoir un jugement péremptoire et définitif sur le sujet… Mais il est vrai que nous avons tous commencés par une enfance spirituelle qui n’a guère été brillante.
  • Si vous essayez de faire du Reiki quelque chose d’authentiquement chrétien, ce n’est plus du Reiki ; et si vous voulez garder le Reiki authentique, ce n’est pas compatible avec le christianisme” (Thomas G. Weinandy, secrétaire général de la Conférence épiscopale des Etats-Unis, relaté par le journal La Croix du 27/04/2009). Le Reiki n’est pas d’origine chrétienne (européenne), mais asiatique (japonaise), c’est un fait certain, tout comme le fait que la Galilée n’est guère située en Europe mais en Asie de l’Ouest. Que signifie le mot “authentiquement chrétien“? Catholique, protestant, orthodoxe, gnostique ou autre ? Chacun de ces milieux aura sa propre vision des choses, pourtant ils sont censés tous s’accorder sur une chose : Aimez-vous les uns les autres, comme je vous ai aimé, enseignement de Jésus qui les aima tous, même Judas, sans condition. Faut-il comprendre que l’Amour Inconditionnel est incompatible avec le christianisme ? L’Amour Inconditionnel est l’essence de toute Spiritualité.

Non, en Reiki, on ne travaille pas avec des entités : ni ange, ni archange, ni démon, ni archidémon… On ne travaille qu’avec le Ciel qui est Un (et n’est pas Légions), ce qui est le principe même de l’Amour inconditionnel. Oui, en Reiki on utilise aussi des symboles (présents dans toutes les spiritualités et donc utilisées aussi par toutes les religions), et ils sont là, ici comme ailleurs, pour nous aider à la concentration spirituelle et non pour appeler les légions infernales, ce qu’ils seraient bien incapables de faire…

C’est marrant d’ailleurs que les anti-Reiki, qui se sentent manifestement en concurrence avec lui (alors qu’il n’y a qu’une seule et même famille spirituelle), ne parlent justement jamais des 5 préceptes bien connus du Reiki… Il est sûr qu’en les lisant, leurs supercheries et tentatives de manipulation par de la désinformation, de la calomnie et du mensonge n’en serait sans doute qu’encore plus visible pour toute personne honnête et sincère. À titre d’exercice spirituel, cherchez donc une bonne traduction de ces 5 préceptes et voyez si quelque chose dedans vous choque. Si votre Cœur est sincère et l’Amour Inconditionnel votre but, ce serait surprenant…