L’Arrogance matérielle et spirituelle : deux poisons à surmonter pour pouvoir évoluer…

Les temps présents nous ont exposés à de nombreuses formes d’arrogance matérielle et spirituelle, raison pour laquelle il n’est peut-être pas inutile d’écrire un peu à leur sujet, moins pour se contenter de dénoncer le négatif en le critiquant et en le jugeant, que pour en expliquer les mécanismes et ainsi permettre à chacun d’agir dessus, à son propre niveau… ne serait-ce qu’en sortant de certains comportements devenus conscients et en arrêtant de leur prêter vie en les répétant, en les reproduisant ou en les servant, ce qui permet alors d’ouvrir d’autres possibles bien plus Lumineux.

Qu’est-ce que l’Arrogance ?

Le mot “arrogance” est dérivé du verbe latin arrogare, “demander pour soi, s’arroger“. L’Arrogant ramène à lui, il demande ou il exige pour lui-même… et trouve cela parfaitement naturel. Il peut donc rapidement s’arroger des droits (qu’il tient de lui-même) sur des gens, des lieux, des choses qu’il peut s’approprier ou dont il peut disposer à sa guise, et donc les monopoliser ou les exploiter à son propre profit et au mépris des autres et de leurs intérêts ou de leur mérite réels.

Posted @ Funny-Picks.com

Le dictionnaire Le Robert définit d’ailleurs l’arrogance comme une “insolence méprisante ou agressive“, le Littré comme un “orgueil accompagné de manières hautaines et de prétentions téméraires“. L’Arrogant fait ainsi preuve d’un orgueil caractérisé et son arrogance est là pour flatter son “petit” Ego, qui a toujours besoin de se sentir plus gros qu’il n’est réellement, révélant un profond besoin de valorisation de soi (une forme de narcissisme) et de reconnaissance (un manque de confiance en soi). En résumé, son “attitude hautaine et présomptueuse” (wikitionnaire) le rend insolent et prétentieux, jusqu’à être brutal envers autrui, ce qui est une forme de démesure (l’hubris des grecs anciens).

L’arrogant prend les gens de haut, puisque (par principe) les autres sont plus bas que lui, ce qui justifie à ses yeux qu’il ait bien plus de droits qu’eux, en raison de sa supériorité présumée et de la hiérarchie ou de la préséance qui va avec… bref, puisqu’il est plus haut, il lui semble naturel d’être hautain là où il pourrait être humble ; il affiche du dédain pour mieux marquer la distance qu’il présume subjectivement le séparer des autres, là où il aurait pu essayer de la mesurer objectivement et peut-être se rendre compte qu’il avait préjugé, voire méjugé, et qu’il faudrait sans doute désormais se déjuger de cette prétention téméraire ; il fait preuve d’effronterie et manque de respect là où il aurait pu faire preuve d’égard et de civilité plutôt que de fournir parfois sans même s’en rendre compte ce qui n’est que provocations dont il n’aura aucune honte parce qu’il est ” décomplexé “, comprendre ” sans scrupule ” et donc irresponsable ; il juge ou présume par principe qu’Autrui est indigne d’estime, ce qui est aussi imprudent qu’inconsidéré, là où il aurait pu faire preuve de réflexion et de plus de lucidité ; il attaque de façon brute, physiquement ou symboliquement, ce qu’il tient pour inférieur, là où il aurait pu être plus bienveillant, modéré et modeste… s’il disposait de telles capacités.

Ce petit paragraphe nous permet d’identifier les comportements vertueux permettant de sortir de l’arrogance, typique des brutes (que ce soit physiquement, émotionnellement, intellectuellement ou spirituellement) : Humilité, Objectivité, Respect, Civilité, Responsabilité, Lucidité, Bienveillance… Au fond, à chaque fois que nous sommes arrogants, nous foulons au pieds ces différentes valeurs et il y en a même qui trouveront cela bien, parce que cela les conforte dans leur propre turpitude.

Tels sont surtout les comédiens, les musiciens, les orateurs et les poètes. Moins ils ont de talent, plus ils ont d’orgueil, de vanité, d’arrogance. Tous ces fous trouvent cependant d’autres fous qui les applaudissent”

Érasme (1509), Éloge de la folie (traduction de 1780 de Thibault de Laveaux)

Bien entendu, il faudrait ajouter bien des nouvelles professions (depuis Érasme) à cette liste pour qu’elle ne soit qu’approximativement complète, à commencer par nos hommes politiques, nos managers, nos différents représentants des “professions à ordres”, nos chercheurs académiques, etc.

Pourquoi l’arrogance est un poison matériel et spirituel

Humilité, Objectivité, Respect, Civilité, Responsabilité, Lucidité, Bienveillance pointent toutes dans la même direction, celle de la Vérité sur nous-même et sur les autres (plus ou moins d’Objectivité, de Lucidité, de Responsabilité), ainsi que sur la façon dont on l’assène (plus ou moins de Respect, de Civilité, et Bienveillance). Inutile de dire que nous ne voulons pas tout savoir et que nous aimons souvent faire l’autruche : regarder dans le miroir droit dans les yeux et sans complaisance n’est pas chose facile surtout quand il s’agit de nous-même ou de nos proches ; l’on croit à tort que c’est d’autant plus facile avec des gens avec qui on n’a pas vraiment de lien, qui sont plus loin, que l’on ne connaît pas, bref qui nous restent étrangers. Toutefois, toute Vérité n’est pas bonne à dire et si aucune tradition spirituelle ne recommande de mentir, elles préconisent généralement de se demander s’il est Nécessaire de dire toute la Vérité à ce moment-là : le risque peut alors être de faire empirer les choses sur le long terme, plutôt que de les faire s’améliorer… pour “aider”, il faut savoir quand et comment aider, ce qui implique usuellement d’être personnellement capable de surmonter les obstacles en question ! Il s’ensuit que l’intention, et donc la façon de dire, doive se faire avec Bienveillance : si notre façon de communiquer certaines Vérités Nécessaires à l’évolution sont jugées froides, méchantes ou autres, le message ne sera non seulement pas reçu, mais peut-être même rejeté en raison de sa forme, laissant définitivement le fond être pollué par des émotions négatives, ce qui risque de bloquer l’évolution et en fait un poison.

L’arrogance est ainsi un poison, puisqu’elle bloque l’évolution, mais il ne faut pas que “le remède soit pire que la maladie“. Bref, quand on parle d’évolution, il faut s’attacher aux effets réellement produits (obligation de résultat lié à notre action) et pas seulement aux effets prévus ou imaginés (obligation de moyen liée à notre seule bonne intention… qui ne peut donc que produire de bons résultats ! Il est pourtant connu que l’enfer en est pavé). Et quand aux effets réellement produits, l’arrogance spirituelle mène à l’arrogance matérielle

By SkyColorMadness

L’Arrogance spirituelle (avec un grand A, forcément…) est expliquée par le Dr. J. A. Johnson (The Hidden Teachings of Christian Mysticism, Vol. 3, p. 26-27) comme étant “une exagération de sa propre importance” (“Comment ça ? Je ne suis pas le centre du monde et tout ne tourne pas autour de moi ? Mais c’est un scandale !“) qui est une forme de narcissisme spirituel, de vanité affichée par une personne ou un groupe d’individus, émotionnellement sur la défensive. La démarche ne consiste plus à évoluer spirituellement mais à nourrir l’Ego et fait perdre la tête, au lieu de permettre à l’Esprit de continuer de se transformer vers quelque chose de plus Lumineux. Selon le même auteur, il y a 7 grands schémas d’Arrogance spirituelle :

  1. L’absence de honte (effronterie, impudeur, sans-gêne) : le besoin d’être “décomplexé” montre que, au contraire, on est fortement complexé, souvent par des événements de notre vie qui nous ont traumatisés au point de perdre l’estime de Soi, raison pour laquelle ces personnes ne sentent plus responsable de leurs actes, ni prévenants ou bienveillants envers Autrui. C’est ici le début d’une attitude brutale envers les autres, que l’on légitime souvent par le fait que nous avons été brutalisés auparavant… bien que ce ne soit pas par ces personnes-ci, ni dans cette situation présente.
  2. La pensée magique : pensant qu’elle est elle-même spéciale et unique, la personne projette ses distorsions mentales et ses illusions sur son environnement, elle prend pour réalité des choses qui sont largement exagérées et excessives. On tombe ainsi dans une pensée caricaturale où tout le monde se trompe sauf la personne en question, qui a forcément… raison.
  3. L’attitude arrogante : reposant sur un sens irréaliste de supériorité, on se croit intrinsèquement supérieur aux autres, et quiconque viendrait nous faire ravaler notre superbe serait donc justiciable d’une attaque visant à les rabaisser, les dévaloriser, les avilir. Le but est de rendre les autres honteux pour se sentir mieux, les dévaloriser pour mieux pouvoir les utiliser, les exploiter, sans remord.
  4. La jalousie : afficher son mépris face au talents ou capacités des autres permet de protéger le sens de supériorité de la personne arrogante tout en minimisant la jalousie qu’elle éprouve réellement. Il s’agit de se cacher ses émotions négatives à soi-même afin… qu’elles (nous) passent inaperçues !
  5. Croire que tout nous est dû ou permis : puisqu’elles sont “spéciales et uniques”, à part, les personnes arrogantes spirituellement s’attendent tout naturellement à un traitement de faveur excessif et à ce que l’on se conforme automatiquement à tous leurs caprices. Ne pas s’y conformer n’est qu’une forme d’attaque de leur supériorité et de mise au défi qui peut immédiatement déclencher une forme de rage narcissique (“Non, mais tu sais qui je suis? Qui es-tu pour oser me dire ou faire ça?“). C’est le principe de toute attitude de type “princesse” (et pas besoin d’être une fille pour être une princesse quand même…), que la personne pourra qualifier à sa guise d’attitude “forte et indépendante“.
  6. L’exploitation : c’est-à-dire évidemment des autres, sous de multiples formes, et sans considération pour leurs sentiments et émotions ou pour leur propre intérêt. La victime se trouve souvent dans une position de subordination ou de dépendance où toute résistance lui semble difficile, voire impossible (bien que ce ne soit souvent pas le cas : “La vie est faite de choix ! Et choisir, c’est renoncer.“). Vous avez déjà entendu parler des “pervers-narcissiques” ?
  7. Les limites pourries : les personnes arrogante spirituellement croient franchement que les autres n’existent que pour satisfaire leurs besoins ou qu’alors elles n’existent pas du tout. Savoir que tout être humains à ses limites, nous comme les autres, tant dans le sens de limitation que de lignes à ne pas franchir, fait normalement partie de l’humaine condition… mais tout le monde n’est pas encore au courant, ni ne se pose de questions à ce sujet !

Venant empoisonner l’Esprit, l’Arrogance spirituelle obscurcit le jugement et donne la part du lion à notre Ego, avec tout ce qu’il a de mensonger, illusoire, méchant, violent, brutal et, au final, inhumain. Pour paraphraser Simone de Beauvoir : “on ne naît pas humain, on le devient“, raison pour laquelle l’Homme cherche à évoluer spirituellement, même si certains et certaines s’en foutent complètement. Cette attitude conduit à l’Arrogance matérielleseul mes intérêts existent et où le monde n’est plus qu’un gigantesque rapport de force, fondé sur la domination de ressources, le pouvoir, la manipulation, etc. Je veux plus de sous, plus de territoires, plus de privilèges, plus et toujours plus. Cette faim dévorante ne connaît point de fin : si vous obteniez toutes les richesses matérielles du monde, seriez-vous réellement comblé, c’est-à-dire heureux ? Le matériel peut-il remplir et combler le gros trou spirituel dans votre Cœur ? L’argent ne fait pas le bonheur, mais il y contribue, dit-on ; pourtant, le taux de suicide chez les enfants de millionnaires et milliardaires est très anormalement élevé, et on peut être heureux avec peu de richesses matérielles, pourvu que notre Cœur et notre Esprit soient riches… d’Amour.

En guise de conclusion…

Deux anciens demeuraient ensemble depuis de nombreuses années, et jamais ils ne s’étaient battus. Le premier dit à l’autre : “Faisons, nous aussi, une bataille pour faire comme tous les autres hommes”. L’autre répondit : “Je ne sais pas comment on fait une bataille”. Le premier dit : “Vois, je vais mettre au milieu une brique et je vais dire qu’elle est à moi ; toi, tu diras : ‘Non elle est à moi’, et ainsi commencera la bataille”. Ils mirent donc une brique au milieu d’eux, et le premier dit : “Cette brique est à moi”. Et l’autre dit : “Non, elle est à moi”. Et le premier reprit : “Si elle est à toi, prends-la et va-t’en”. Et ils se retirèrent sans avoir réussi à se disputer.

Apophtegme anonyme des Pères du Désert

L’Arrogance matérielle, qui consiste à s’arroger ce qui est à d’autres (ou en tout cas pas à nous), n’est qu’un symptôme d’une cause plus profonde : l’Arrogance spirituelle. Les remèdes sont ceux qui consistent à purifier notre Cœur et nous faire cheminer vers plus d’Amour, d’Amour Inconditionnel : Vérité, Objectivité, Lucidité, Respect, Responsabilité, Humilité, Civilité, Bienveillance… Cultiver ces vertus mène vers plus de Lumière et nous aide à transmuter les toxines spirituelles comme l’Arrogance.